Par Fenton Whelan
Le 14 mai 2018
La surveillance indépendante a considérablement amélioré les établissements de santé du Pendjab, au Pakistan
Comment une équipe de surveillance indépendante a aidé à transformer la capacité du gouvernement à améliorer rapidement les établissements de santé.

En 2014, le Pendjab disposait d'un réseau d'environ 2 780 centres de santé publics dans les zones rurales. Ceux-ci étaient mal équipés et mal performants.Seulement 27 d'entre eux avaient tous les médicaments essentiels dont ils étaient supposés. Les chances de trouver un médecin présent dans un jour donné était juste un sur trois. Les fournitures essentielles manquaient, l'équipement était cassé et l'état des installations était médiocre. Des milliers d'enfants souffrent ou meurent chaque année de maladies qui pourraient être soignées ou prévenues si les centres de santé étaient en meilleur état.

undefined

En réponse aux mauvaises installations, le ministre en chef a approuvé la création d'une force de surveillance indépendante, calquée sur une force similaire qui surveillait les écoles. Les 170 surveillants étaient d'anciens officiers de l'armée, chargés de visiter chaque établissement de santé de la province au moins une fois par mois et de rendre compte objectivement de son état. Les informations collectées ont été signalées via une application mobile, donnant au département de la santé et à l'équipe de la feuille de route des informations en temps réel sur l'état des installations. Des efforts considérables ont été déployés pour s'assurer que les données étaient exactes et des évaluations indépendantes ont confirmé que les données étaient très fiables.

Les moniteurs ont commencé à travailler fin 2014. Chaque semaine, les données étaient téléchargées tard le samedi après-midi. Dimanche, l'équipe Acasus a vérifié les données et a entrepris un large éventail d'analyses. Ils ont ensuite produit des rapports individuels pour chacun des 36 districts, avec des détails spécifiques sur les problèmes qui ont été découverts. Les rapports indiquaient aux districts quelles installations avaient besoin de médicaments et les quantités à envoyer. Ils ont indiqué des postes vacants, des absences non autorisées, des toilettes cassées, des branchements électriques défectueux et un large éventail d'autres problèmes. Un algorithme  a priorisé les problèmes pour aider les districts à se concentrer sur les éléments qui feraient le plus de différence en premier.   

INS_1126.jpg

L'équipe a également produit un résumé pour le ministre et le secrétaire, indiquant la performance globale de la province, les problèmes spécifiques et une liste de personnes à appeler, soit pour les féliciter, soit pour les inciter à résoudre des problèmes particuliers. Le lundi matin, 36 heures après la collecte des dernières données, le ministre et le secrétaire commençaient à faire des appels téléphoniques.   

Ces routines et les cycles rapides d'action et de mesure ont conduit à une amélioration rapide de la plupart des indicateurs. En quelques mois, la disponibilité des médicaments était de 99%. La disponibilité des contraceptifs, de l'équipement de base, de l'électricité, de l'eau potable et de toute une gamme d'autres fournitures et intrants a augmenté. La présence du personnel était en hausse et les postes vacants étaient pourvus.



Au fil du temps, l'éventail des indicateurs s'est élargi. Une focalisation initiale sur les intrants a donné lieu à des indicateurs sur l'état des installations.  En 2017, l'accent a été mis sur la qualité des soins et la satisfaction des patients. Les moniteurs ont commencé à interroger 6 000 patients par mois, s'assurant qu'ils recevaient de bons soins de base et comprenaient ce qui se passait lorsqu'ils étaient soignés dans des établissements. La qualité des soins a lentement commencé à s'améliorer. Dans l'ensemble, les réformes ont transformé un système de cliniques défaillantes en un système qui fournit systématiquement des niveaux de soins de base et a mis en place un système d'amélioration future.

Pour fournir des réformes efficaces, des données et d'autres mesures de progrès sont essentielles pour que le système sache s'il progresse, peut comprendre ce qui fonctionne et s'attaquer à la sous-performance. Au Punjab, les données provenant d'équipes de surveillance indépendantes ont transformé la capacité du gouvernement à réitérer et à améliorer rapidement le système.

A propos de l'auteur:

Fenton Whelan a fondé Acasus, il a plus d'une décennie d'expérience en santé publique et en développement de l'éducation. Fenton dirige le soutien Acasus au Pakistan.

A propos du traducteur:

Traduit par Nahed Sahmoud. Nahed est au poste de spécialiste du soutien d'équipe. Comme elle parle couramment l'arabe, l'anglais et le français, la traduction est au cœur de son travail de soutien en Acasus.

 

 

Quand Delivery ne fonctionne pas
Delivery est une approche pour aider les gouvernements à améliorer la mise en œuvre.
Explorer les trois éléments essentiels pour vacciner plus d'enfants
Tout ce qui est nécessaire est un vaccin, un vaccinateur et des bénéficiaires, la combinaison de ces éléments est le défi.
Utiliser la technologie mobile pour améliorer rapidement les écoles et les établissements de santé
La technologie mobile peut jouer un rôle essentiel dans l'amélioration rapide et efficace des écoles et des établissements de santé.
Featured Insights
Quand Delivery ne fonctionne pas
Delivery est une approche pour aider les gouvernements à améliorer la mise en œuvre.
Explorer les trois éléments essentiels pour vacciner plus d'enfants
Tout ce qui est nécessaire est un vaccin, un vaccinateur et des bénéficiaires, la combinaison de ces éléments est le défi.
Utiliser la technologie mobile pour améliorer rapidement les écoles et les établissements de santé
La technologie mobile peut jouer un rôle essentiel dans l'amélioration rapide et efficace des écoles et des établissements de santé.